Copyright eu.ironman.com
novembre 23, 2013 | by emosapiens
Entreprendre un Défi sportif, by Olivier Oullié

Certains disent que je suis fou, d’autres me qualifient d’extraterrestre.

Parce que je suis entrepreneur ? Parce que je fais du triathlon (très) longue distance ? Pour certains, rien qu’un de ces éléments paraît inconcevable. Mais pour la plupart ce serait plutôt la somme des deux. Je le conçois. Mais est-ce si incompatible ?

Il est vrai que si l’on ne prend en compte que le facteur temps, ces deux activités ne sont pas faites pour s’entendre au premier abord. Mais lorsque l’on dépasse ce cadre, qu’on étudie les similitudes et les apports de l’un à l’autre, on comprend aisément les passerelles entre ces deux mondes.

L’Ironman

C’est un triathlon longue distance qui consiste à nager 3,8kms, faire 180kms de vélo, puis courir un marathon, soit 42kms, le tout enchaîné.

Vous vous demandez peut-être pourquoi je fais ça. J’avoue que je me pose parfois la question. Qu’est-ce que je peux bien chercher dans ce genre de défi ? A bien y réfléchir, le fait d’aimer ‘se mettre en danger’ doit certainement avoir un lien ; et on peut y trouver là un rapport direct avec l’entrepreneuriat. Mais je ne pense pas qu’on se lance dans ce mode de vie – car il s’agit bien de cela – simplement pour ça. Je vois plutôt des éléments de comparaison beaucoup plus positifs, tels que l’endurance, la volonté, le dépassement de soi, la fierté personnelle du devoir accompli, du travail bien fait.

Mener une entreprise, quelle quel soit, n’est pas chose aisée. Il faut donner le meilleur de soi-même si l’on veut réussir ; et cela chaque jour. Il y a des hauts et des bas, des succès et des échecs. On le sait, c’est la même chose dans le sport, et plus particulièrement dans les sports d’endurance. L’Ironman n’échappe pas à la règle : chaque jour il faut s’entraîner, quelles que soit les conditions climatiques, et parfois seul pendant des heures. Et recommencer le lendemain. Et encore. Et encore.

Mais quel plaisir, après une séance difficile, de revêtir son habit d’entrepreneur, ressourcé et prêt à relever les petits (ou grands) défis du quotidien !

Car c’est là, à mon avis que le duo entreprenariat/Ironman prend tout son sens : s’enrichir l’un de l’autre pour permettre aux deux d’être plus fort ! Chacune de ses deux entités a un impact direct sur le mental. L’entrepreneur, habitué à gérer une activité et un quotidien stressants, aura plus de facilité à gérer la pression d’un Ironman ou autre objectif conséquent.

Et le sportif, en particulier le triathlète longue distance, aidera l’entrepreneur à relativiser l’échec (car on ne peut pas gagner à chaque fois), à ‘tenir le coup sur la distance’, mais l’aidera également dans l’optimisation de ses moyens et ressources comme le fait un sportif dans la qualité de sa préparation.

Il y aurait tant de chose à dire sur l’expérience entrepreneur/triathlète, mais ce que je retiens finalement le plus c’est l’impact conséquent qu’ont ces activités sur la confiance en soi.

Et à partir le là, tout est possible…

Auteur >> Olivier Oullié – founder Fairbiz
Directeur Exécutif BNI – Anjou / Poitou

Copyright Olivier Oullié

Crédit Photo [bandeau] > eu.ironman.com

Magazine pour gens entreprenants

Leave a Reply

— required *

— required *

Ad Area

Emosapiens.com est un Magazine pour gens entreprenants. Gratuit et accessible à tous, il à pour mission de propager le "virus entrepreneurial" en stimulant la confiance et l'audace.

Theme by Theme Flames, powered by Wordpress.